© 2019 YQB AVIATION

LA PRATIQUE DU « PLANESPOTTING » PEUT ÊTRE SIMPLE ET COMPLEXE À LA FOIS, TOUT DÉPENDANT DE CE QUE VOUS CHOISIREZ DE FAIRE ! SIMPLEMENT REGARDER ? OU, POURQUOI PAS, PHOTOGRAPHIER ? VOICI DONC QUELQUES CONSEILS POUR LES APPRENTIS PHOTOGRAPHES D'AVION !

Nul besoin de posséder un appareil valant plusieurs milliers de dollars pour faire de la photo d'avion. Plusieurs membres de YQB Aviation obtiennent des photos intéressantes à partir d'un simple appareil photo intégré à leur téléphone intelligent ou, encore, à l'aide de petite caméra de type « point & shoot ». L'idéal, toutefois, est de posséder un appareil vous donnant une certaine latitude par rapport aux réglages. Vous aurez ainsi plus de contrôle sur le résultat final et vous réussirez à obtenir de superbes photos... avec un minimum de pratique !
 
 
SENSIBILITÉ ISO

La règle générale en photographie est toujours de maintenir la sensibilité ISO le plus basse possible afin de réduire au maximum le « bruit » dans l'image. Comme la photographie d'avion se fait exclusivement à l'extérieur, à la lumière du jour, vous serez en mesure de respecter cette règle en fonction des conditions de lumière. Normalement, un réglage à ISO 100/200 devrait être amplement suffisant dans la journée et, en soirée, il est conseillé de ne pas dépasser ISO 800 afin d'éviter de voir apparaitre du bruit dans vos photos. (Peut varier selon les modèles de caméra et sa gestion des ISO élevés.)

 

 

FORMAT DE FICHIER

Si votre caméra le permet et que vous possédez le logiciel de traitement approprié, nous vous conseillons de toujours prendre vos photos en format RAW. Ce type de fichier vous permet une plus grande autonomie en post-traitement et vous donne un meilleur contrôle que le JPEG sur les différents réglages comme la balance des blancs, l'exposition, etc. Sachez toutefois qu'un fichier RAW est beaucoup plus lourd. Par conséquent, il sera également beaucoup plus lent à gérer par votre appareil photo, diminuant ainsi le nombre d'images/secondes de vos rafales en plus de prendre beaucoup plus d'espace sur vos cartes mémoires. N'oubliez donc pas d'en apporter une de rechange, au cas où...

 

 

L'EXPOSITION

En photographie d'avion, le meilleur mode d'exposition est le mode « priorité vitesse » (TV en Canon ou S en Nikon). Celui-ci vous permettra de bien contrôler l'impression de mouvement dans vos photos, que ce soit par un fond plus flou que l'avion ou par le rendu de la rotation des hélices en vol.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LES AVIONS À HÉLICES ET LES HÉLICOPTÈRES

Lorsque vous photographiez un avion à hélices, la pire chose est de voir les hélices figées comme si elles étaient arrêtées, donnant ainsi l'impression que la photo a été prise au sol et qu'un mauvais montage photo a été réalisé pour donner l'impression que l'avion était dans les airs.

 

Pour qu'une photo d'avion à hélices soit bien réussie, nous devons être en mesure de voir le mouvement dans les hélices. Pour un photographe d'avion débutant, ceci peut représenter un bon défi car pour montrer le mouvement des hélices, nous devons réduire la vitesse ce qui entraine un défi supplémentaire, soit obtenir de la netteté sur l'ensemble de la photo !

 

Les mêmes défis s'appliquent pour la photographie d'hélicoptère. En plus d'être plus grosses, les hélices tournent habituellement plus lentement, augmentant ainsi le défi de bien figer le mouvement.

 

En réglant votre vitesse entre 1/100 et 1/500 selon l'éclairage et la grosseur des hélices et avec beaucoup de pratique, vous devriez en arriver à un résultat satisfaisant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LES AVIONS À RÉACTION

De par sa composition, ce type d'avion est beaucoup plus facile à photographier que les avions à hélices et les hélicoptères puisqu'ils n'ont pas de composantes mobiles nécessitant une attention particulière comme des hélices. Ils sont toutefois beaucoup plus rapide, nécessitant ainsi un temps d'exposition proportionnel. Toujours en mode « priorité vitesse » (TV en Canon ou S en Nikon), vous devez choisir une vitesse suffisamment élevée pour bien figer l'avion.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LE CADRAGE

Pour qu'une photo d'avion soit intéressante, il n'est pas nécessaire de voir systématiquement l'avion au complet, bien au contraire ! Une photo bien recadrée est habituellement beaucoup plus dynamique. La partie la plus importante d'un avion est son fuselage, en dehors de ça, il vous est possible de cadrer en coupant le bout des ailes, une partie de l'empennage ou du rotor de queue (dans le cas d'un hélicoptère).

 

Variez vos positions ! Une photo de côté est intéressante car elle permet de voir l'avion dans son ensemble. Toutefois, il peut également être intéressant de voir l'avion de face, ou même, de dessous !

 

La créativité a toujours sa place en photographie, peu importe le sujet !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
L'HORIZON

Lorsque vous prenez une photo où nous sommes en mesure d'apercevoir un élément au sol dans le cadrage, il est primordial de vous assurer que l'horizon soit le plus droit possible afin de ne pas nuire au réalisme de la scène. Vous souhaitez vraiment avoir un horizon croche ? Alors poussez la scène à l'extrême en exagérant la distorsion afin que nous soyons tous en mesure de constater que cet effet était désiré.

 

 

LES HUMAINS

On dit souvent que derrière chaque grand homme, il y a une femme. En aviation, c'est un peu la même chose; en arrière de chaque avion, il y a avant tout des humains ! Il peut être intéressant d'inclure les pilotes dans vos photos pour ajouter du dynamise et faire en sorte que votre photo raconte une histoire. Qui sait, peut-être que vous ferez un pilote heureux d'enfin se voir aux commandes de son avion ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LA LUMIÈRE DU JOUR

Un élément très « de base » mais que plusieurs « spotteurs » débutants ont tendance à oublier que, dans la mesure du possible, il faut privilégier un angle permettant d'avoir le soleil derrière vous afin que l'avion soit correctement exposé.

 

Il est toutefois possible d'aller chercher un effet intéressant à contre-jour, mais vous perdrez la majorité des détails de l'appareil au profit d'une belle silhouette...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

VOUS EN VOULEZ PLUS ?

Consultez en archive vidéo la conférence de Jean-Pierre Bonin pour YQB Aviation ! Plus de 2h00 de contenu sur la photographie d'aviation.

Disponible sur notre chaine YouTube.

GAUCHE
Sur cette photo, les hélices semblent arrêtées, ce qui donne l'impression que l'avion est suspendu dans les airs à l'aide d'une corde.

La vitesse était beaucoup trop rapide pour permettre de figer les hélices.

DROITE
Exemple bien réalisé où nous pouvons voir le mouvement des hélices de l'avion en vol.

 

La vitesse était suffisament lente pour permettre de tracer le mouvement des hélices tout en conservant l'avion bien « net ».

GAUCHE
Sur cette photo, nous pouvons voir le mouvement des hélices en plus d'un hélicoptère bien figé devant un arrière-plan plus flou, donnant ainsi un dynamisme à l'image.

 

Nous sentons bien le mouvement de l'appareil dans le cadrage.

 

GAUCHE
Sur cette photo, l'avion et l'arrière-plan sont bien « nets » malgré la vitesse à laquelle l'appareil approchait la piste en vue de son atterrissage.

 

La vitesse était donc suffisament rapide pour figer l'action.

DROITE
Sur cette photo, le cadrage donne l'impression de mouvement car l'avion sort du cadre standard de l'image.

GAUCHE
Sur cette photo, le cadrage est simple et classique. L'image est belle mais sa composition est un peu plus « plate » à regarder.

GAUCHE
Sans les pilotes et leurs compétences, les avions ne pourraient pas voler ! Ils font donc partie intégrale de notre belle passion, ne les oubliez pas !

DROITE
Pour qu'une image soit percutante, il est important qu'elle raconte une histoire et qu'elle puisse transmettre des émotions aux gens qui la verront... comme s'ils y étaient !

DROITE
Sur cette photo, le soleil était devant le photographe, atténuant ainsi la majorité des détails de l'appareil et donnant l'impression d'une simple silhouette. Ce type de photo peut être très réussi... à condition que ce soit ce que l'on recherche comme résultat !

GAUCHE
Sur cette photo, le soleil était derrière le photographe, permettant de bien exposer l'ensemble de la scène et éviter les zones ombrageuses au maximum.

Partie 1

Partie 1

Partie 2